Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Affaire Rossillon

Affaire Rossillon : J.J. Bertrand accuse Ottawa de faire la chasse aux sorcières

Le ministre de la Justice du Québec, M. Jean-Jacques Bertrand, a qualifié de “chasse aux sorcières” la publication par Ottawa d’un dossier décrivant les activités de M. Philippe Rossillon, fonctionnaire français, lors de son séjour au Québec et au Manitoba.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée, hier, au pavillon Hélène de Champlain, a l’occasion de la journée de la police à Terre des Hommes, M. Bertrand a aussi déclaré que Québec, à l’instar de Munich et de Milan, se réjouissait de la nomination de M. Pierre Menthon, au poste de ministre plénipotentiaire de France à Québec.

Sans vouloir faire plus de commentaires sur le sens de la nomination de M. de Menthon, le ministre de la Justice a cependant précisé que le changement de rang de celui-ci ne diminue en rien « le respect que nous avons pour l’ambassadeur de France a Otttawa”.

Au sujet de l’affaire Rosilion, M. Bertrand s’est demandé quel but poursuivait Ottawa. S’il est vrai, comme le prétend la Gendarmerie royale, que M. Rossillon est un dangereux espion, puisqu’on le qualifie “d’agitateur public », a dit M. Bertrand, je suis renversé de voir qu’on ait attendu autant de temps avant de rendre l’affaire publique.

Que M. Trudeau se lance dans la chasse aux espions à partir du simple fait que M. Rossillon a rencontré des indépendantistes lors de son séjour au Québec stupéfie M. Bertrand.

“Grand Dieu, j’en ai rencontré des indépendantistes au Québec”, s’est-il exclamé ironiquement. Est-ce que cela signifie que je suis un indépendantiste ou un espion? Nous sommes dans une société démocratique où les opinions peuvent s’exprimer librement moyennant le respect de l’ordre public. Jusqu’à présent, le mouvement indépendantiste n’a pas été déclaré hors la loi.”

Coup monté par Ottawa?

“Si la police fédérale possède d’autres faits que ceux publiés dans les journaux, a expliqué M. Bertrand, qu’elle les rende publics. Si elle n’a pas d’autres faits que ceux publiés par les journaux, je dis que c’est de la chasse aux sorcières, que c’est une tempête dans un verre d’eau. »

Un journaliste a demandé au ministre de la Justice si l’affaire Rossillon n’était pas tout simplement un coup monté par Ottawa pour saboter et rendre impossible le voyage prochain du premier ministre du Québec à Paris.
Monsieur Bertrand a répondu que ni l’affaire Rossillon ni la nomination de M. Menthon au poste de ministre plénipotentiaire n’influenceront la décision de M. Johnson concernant son voyage à Paris. Les décisions du Québec sont prises à Québec et non à Ottawa, a-t-il lance.

Monsieur Johnson ira-t-il à Paris en octobre? M. Bertrand s’est contenté de rappeler que la nouvelle du voyage, si voyage il y a. sera rendue publique au retour de M. Johnson à Québec. à la fin du mois. Quant à la date du voyage, M. Bertrand n’a pas voulu fournir de précision.

Concernant l’arrivée, hier, à Montréal, de deux observateurs délégués au Québec par 1a Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme pour assister au procès de Charles Gagnon, le ministre Bertrand a dit qu’ils verront que la « justice au Québec est bien rendue ».

M. Bertrand s’est une fois de plus défendu d’avoir retardé l’instruction des causes de Charles Gagnon, interné depuis deux ans. Le ministre a rappelé que Charles Gagnon subira un premier procès aujourd’hui (tour répondre a une accusation d e conspiration pour vol à main armée au cinéma Jean Talon. Un second procès, pour meurtre, aura lieu en novembre.

« Vivre, c’est lutter contre les démons du coeur et du cerveau. » (Henrik Ibsen, dramaturge norvégien, né en 1828 et mort en 1906). Illustration : Megan Jorgensen.


This post first appeared on Voyage à Travers Le Québec - Scrapbook De La Civ, please read the originial post: here

Share the post

Affaire Rossillon

×

Subscribe to Voyage à Travers Le Québec - Scrapbook De La Civ

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×