Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Shipshaw (ancienne municipalité)

Secteur de Shipshaw de la ville de Saguenay

Implantée dans la partie sud-ouest du canton de Simard, sur la rive nord du Saguenay, au nord de Jonaquière, l’ancienne municipalité de Shipshaw, aujourd’hui un secteur de la ville de Saguenay, est arrosée, d’une part, par la rivière Shipshaw qui serpente du nord au sud et, d’autre par, par la rivière du Saguenay qui coule au sud du territoire.

Le 18 février 2002, la municipalité de Shipshaw est intégrée à Ville de Saguenay et son territoire devient le district numéro huit. Shipshaw est la sixième ancienne municipalité en importance constituant Ville de Saguenay avec ses 3 mille habitants.

La dénomination montagnaise Shipshaw, attribuée au bureau de poste dès 1904, a por sens confié, contracté, détour, encaissé, obstruction. L’hypothèse la plus répandue adjoint le sens de rivière enfermée, justifiant la déviation de la rivière Shipshaw provoquée par un glissement de terrain.

Bien que la présence de Peter McLeod père ait pu être notée à cet endroit avant 1842, il faudra attendre en 1888 pour que les premiers colons venus des Éboulements et de La Malbaie s’y installent. En 1907, Alexandre Murdock fera construire un moulin à scie à la chute de la rivière Shipshaw, ce qui permettra à la petite communauté de progresser rapidement. En 1912, la compagnie Price y édifie une centrale hydroélectrique. Sur le plan municipal, le territoire actuel correspond, à l’origine, à celui du secteur de Shipshaw, érigé civilement en municipalité en 1930, et de la municipalité du village de Saint-Jean-Vianney, érigée en 1952. Établie d’abord comme mission en 1928, la paroisse de Saint-Jean-Vianney fera l’objet d’une érection canonique en 1935, par suite de son détachement de Sainte-Anne-de-Chicoutimi. Son appellation évoque le saint curé d’Ars, Jean-Baptiste-Marie Vianney (1786-1859). Les Shipshois s’adonnaient à l’origine à l’agriculture et se sont tournés par la suite vers le secteur industrieal. Aujorud’hui, la principale activité économique de la localité est l’industrie du bois. Bien qu’on y relève la présence d’entreprises œuvrant dans l’exploitation et la transformation du bois, le secteur repose économiquement sur Jonquière; plus de la moitié des travailleurs y migrent quotidiennement.

Le 4 mai 1971, sept millions de mètres cubes d’argile s’écoulaient par la rivière Shipshaw jusqu’au Saguenay détruisant presque entièrement Saint-Jean-Vianney. Le territoire passe alors sous l’autorité de la Loi sur l’organisation municipale de certains territoires et les gens sont relocalisés à Jonquière, dans le secteur d’Arvida. Le 9 juillet 1977, cette étendue fusionnait à Shipshaw.

L’ensemble du barrage Shipshaw,  avec une centrale et cinq  digues est exploité par la compagnie Rio Tinto Alcan.

À noter finalement que la rivière Shipshaw prend sa source sur le territoire communal de Saint-David-de-Falardeau au sein de la Municipalité régionale de comté du Fjord-du-Saguenay. Cette rivière s’écoule ensuite vers l’ouest et rejoint la rivière Saguenay dans laquelle elle se jette au niveau du village de Saint-Jean-Vianney où se situe sa confluence. Au début du XXIe siècle, à la chute Gagnon de la rivière Shipshaw était prévue la construction d’une centrale hydroélectrique privée, mais ce projet n’a jamais vu le jour. Avec le temps il s’est construit des chalets et des maisons sur les rives. On peut y faire du canot, du kayak et du pédalo.

Shipshaw

Barrage de Shipshaw sur la rivière Saguenay. Source de la photographie : Adqproductions. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Shipshaw.jpg.



This post first appeared on Voyage à Travers Le Québec - Scrapbook De La Civ, please read the originial post: here

Share the post

Shipshaw (ancienne municipalité)

×

Subscribe to Voyage à Travers Le Québec - Scrapbook De La Civ

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×