Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

PSG – OL : Lyon n’a pas existé

Comme l'année dernière, l'OL n'a pas tenu le choc, samedi soir, face au PSG (4-1). Les Parisiens ont remporté, en toute tranquillité, leur premier trophée de la saison.

De notre envoyé spécial, à Klagenfurt (Autriche).Une apparence trompeuse. Dans un stade à moitié vide, sur une pelouse de piètre qualité, Lyon, plutôt à l'aise techniquement, semble bel et bien bien disposé à rivaliser avec le PSG. Et pourtant. Comme l'année dernière lors de l'édition 2015 du Trophée des champions, la bande à Genesio ne va pas faire long feu face aux assauts parisiens. Après avoir inscrit un but (Fekir, 4e), invalidé pour hors-jeu, l'OL va prendre le bouillon. Le PSG va profiter, à sa guise, des largesses défensives lyonnaises, avec notamment un Rafael auteur d'une piètre prestation, et remplacé par Christophe Jallet peu après l'heure de jeu. Toutefois il n'est pas le seul fautif derrière, à commencer par Jérémy Morel qui laisse Javier Pastore libre de tout marquage. Servi parfaitement par Kurzawa, le numéro 10 du PSG ouvre le score (9e, 1-0). Paris enchaîne avec Lucas qui prend le dessus sur Morel (20e, 2-0).

A la ramasse défensivement

L'OL l'avait clamé haut et fort : il ne voulait pas revivre l'épisode du Trophée des champions 2015. Les intentions étaient louables et semblaient réalisables mais dans les faits, Lyon n'a pas été à la hauteur. Au bout de 20 minutes de jeu, les coéquipiers de Maxime Gonalons sont déjà à bout de souffle. Et ce n'est pas fini. Soutenu par de bruyants supporters qui avaient le déplacement jusqu'à Klagenfurt, l'OL continue de prendre l'eau. C'est un ancien de la maison , Hatem Ben Arfa d'une belle frappe du gauche, qui se charger d'assommer davantage les Rhodaniens (35e, 3-0).Incapables de se rebeller, de riposter, d'utiliser le ballon à bon escient, les Lyonnais reviennent en seconde période avec Mathieu Valbuena qui a pris la place d'Alexandre Lacazette (46e, sur blessure, nature et gravité encore inconnues). Pas suffisant pour remettre l'OL sur de bons rails. Complètement dépassés, les joueurs de Bruno Genesio encaissent un nouveau but. D'une frappe croisée, Layvin Kurzawa achève Lyon (54e, 4-0). En fin de partie, Corentin Tolisso sauve l'honneur, sur un superbe centre repris de volée adressé par Christophe Jallet (87e, 4-1). Ce dernier a d'ailleurs rassuré, malgré le peu de temps de jeu dont il a disposé. L'été à Lyon avait été placé sous le signe de la stabilité, la préparation s'est déroulée de la meilleure des manières... Comme quoi, dans la vie comme dans le football, les apparences peuvent être terriblement trompeuses.


This post first appeared on Olympique Et Lyonnais !, please read the originial post: here

Share the post

PSG – OL : Lyon n’a pas existé

×

Subscribe to Olympique Et Lyonnais !

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×