Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Des dialogues à la Derrick, des vrais, qui y ressemblent

Anna : ( elle frappe à la porte de la chambre du docteur) , Docteur Rochenbach ( prononcez bien la ahhhhhh), docteur Rochenbach!
Dr.Rochenbach : Oui voila, voila, mais que me veut-on à la fin. J'enfile un peignoir et je viens!
( il ouvre sa porte et parait dans la pièce principale) . Qui y a t-il Maria ? Je suis fatigué, je vous l'ai dit il me semble.
Anna : Dr. Rochenbach, il y a deux messieurs pour vous.
Dr.Rochenbach : Des messieurs, mais enfin à cette heure-là.
Derrick : Pardonnez-nous de vous importuner docteur Rochenbach. Je suis Derrick, inspecteur à la criminelle et voici mon adjoint l'inspecteur Klein.
Dr. Rochenbach : la criminelle, mais enfin que me veut-on ?
Derrick : Docteur, connaissez-vous un certain Hans klinick?
Dr.Rochenbach : Klinick, je ne connais pas ce garçon ( les hommes sont des garçons en Allemagne), la criminelle mais que me veut-on?
Derrick : Etes-vous sûr, je répète ma question docteur, connaissez-vous un jeune homme du nom de Klinick?
Dr.Rochenbach : Mais enfin Klinick ! Qu'en sais-je moi, vous me dérangez en pleine nuit et en plein sommeil et vous me parlez d'un certain Klinick! ( comme pour le seo, les séries allemandes sont fortes en répétition de mots clés)
Klein : N'est-il pas l'un de vos patients ?
Dr Rochenbach : Oui qu'en sais-je moi, je vois passer beaucoup de malades à mon cabinet.
Derrick : Vous dîtes que vous l'avez peut-être vu en tant que malade à votre cabinet ?
Dr Rochenbach : Oui peut-être. Mais qui est cette personne? La criminelle, dîtes-vous mais que se passe t-il ? Ce jeune homme a t-il eu un problème qui concerne la police?
Derrick : Pourquoi pensez-vous qu'il a eu un problème professeur? ( les docteurs allemands sont aussi des professeurs)
Dr Rochenbach : Qu'en sais-je moi? Vous me parlez d'un individu et vous me dîtes que vous êtes de la brigade criminelle : je me dis donc qu'il y a eu un crime.
Derrick : ( se passe la main dans les cheveux) Oui, c'est une bonne déduction docteur. Nous avons retrouvé Klinick dans un parking en sous-sol de la Werderdebrêmestrasse.
Dr Rochenbach : Retrouver dîtes-vous?
Derrick : Oui, un gardien a retrouvé ce garçon près d'une voiture allongé et mort.
Dr Rochenbach : Mort! Et qui a fait cela? Je veux dire, avez-vous une piste ?
( Derrick le regard inquisiteur reste silencieux). Cet homme était peut-être mon patient et il est mort. Mais en quoi suis-je concerné ? Hein, dîtes moi un peu inspecteur?
Derrick : Ce Klinick qui venait apparemment d'un petit village près de Dusseldorf ( Derrick est aussi au service du ministère du tourisme allemand) tenait dans la main un petit papier.
Dr Rochenbach : Un petit papier? Ce garçon avait un papier dans la main mais pourquoi?
Derrick : Professeur, dîtes-nous pourquoi sur ce papier il y avait votre nom et votre adresse?
Dr Rochenbach : Comment? Mais cette histoire est folle, ce jeune homme a peut-être franchi la porte de mon cabinet mais pourquoi aurait-il un papier avec mon nom et mon adresse?
Derrick : Regardez vous-même Rochenbach ( Derrick cherche à déstabiliser le docteur en devenant familier ) ! ( il sort et montre le petit papier) Voyez, dr.Rochenbach, alexanderplatz au n°5. C'est bien ici n'est-ce pas?
Dr Rochenbach : Oui. Klinick, vous dîtes?
.....................................................................................................................................................................

Derrick, c'est un peu du Kafka accessible et une formidable école de patience.






This post first appeared on Le Blog De Renzo, please read the originial post: here

Share the post

Des dialogues à la Derrick, des vrais, qui y ressemblent

×

Subscribe to Le Blog De Renzo

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×