Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Wintertime in Uncle Sam's land

J'ai trouvé plus dérangeant que Daryl de The Walking Dead dans la nouvelle pub de Beats


...


Les chants de Noël!

Ça a commencé le jour après Thanksgiving, où tout avait pris la couleur orange et où tout n'était que dinde et citrouille, les jardins se sont vus envahir par des guirlandes électriques multicolores, des décorations grandeur nature de pères Noël gonflables, de bonhommes de neiges, de rennes, de sapins surdimensionnés. Certains sont même allés jusqu'à installer une crèche grandeur nature (voire même plus, le petit Jésus doit faire ma taille dans son berceau gonflable) devant leur maison.
Les Christmas Caroll se sont installés dans la maison, la voiture, les magasins, la salle d'attente chez le médecin, même en cours on nous passe des chants de Noël ! Les affreux pulls de Noël sont en vitrine de tous les magasins et les films de Noël bien kitsh sont le must en ce moment.



Avec ça, le temps ne s'arrange pas, quand je sors le matin il fait deux degrés et ensuite il fait 20 degrés toute la journée...




Sinon, comment je vis ma convalescence ? Car si lecteur tu étais fidèle à mon blog, tu aurais appris que, noyée dans ma malchance habituelle, j'ai eu l'appendicite une semaine avant Thanksgiving et que ça m'a bien pourri les vacances.
La première semaine de cours, j'ai fait des demies journées et puis quand mes points de suture ont été enlevés j'ai pu reprendre une vie normale. Je ne pourrai pas reprendre le sport pendant six semaines et je dois recommencer ma thérapie pour ma hanche depuis le début, ce qui me laissera commencer la saison d'athlétisme en février. 
Mon coach avait vraiment l'air inquiet quand je l'ai revu au lycée, comme quoi même s' il aime bien me massacrer à l'entraînement il y a aussi un coeur derrière ce tas de muscles.

Et puis un week-end, j'ai invité une étudiante d'échange Belge à Beaufort, Justine, c'est donc ainsi que nous avons violé sans vergogne une des règles élémentaires de mon organisme :

Le Français tu ne parleras pas.




Ce fut donc beaucoup un week-end de fous rires, de bavardages et de selfies.




Et donc un soir nous sommes allées à la Parade de Noël de Beaufort, et comme c'est une ville maritime, la parade était en faite des bateaux bien habillés :




I moooove on 
et je parle d'autre chose.


Le 16 décembre, j'ai eu l’extrême honneur d'être invitée à la cérémonie des Awards des athlètes de la saison d'automne. Vu que Coach T me le rappelait chaque matin depuis le mois d'octobre, je me suis dit que c'était peut-être important.
Je me suis donc présentée à la cérémonie dans une robe affreusement simple alors que toutes les filles étaient habillées comme s'il s'agissait d'un gala, et quand enfin le cross country a été appelé, j'ai reçu l'award "Highest GPA" ou le "Highest Grade Point Average" qui signifie en gros que j'ai les meilleures notes de toute l'équipe. Puis ensuite Coach T a annoncé que j'étais la deuxième fille la plus rapide de l'équipe et je me sentais grave cool.


Puis ensuite il y eut le Banquet, et j'ai dîné avec mon équipe et le Coach nous a distribué nos "Varsity Letter" qui sont un grand hommage aux USA car elles prouvent que l'on a participé à un sport "Varsity" qui est le plus grand niveau d'un sport. C'est aussi la lettre que vous pouvez voir sur les Varsity Jacket comme celles-là, aussi appelées Teddy :

Varsity Jacket que je compte bien m'acheter... Car le truc top c'est que si tu n'as pas fait de sport "Varsity" et ben, t'as pas de "Varsity" Jacket, donc en gros, peu de personne peuvent avoir l'air cool dans les couloirs du lycée. Bref, c'est comme dans les films, j'adore.



Moi et ma varsity letter à gauche et mon award à droite.



Et enfin,
How is Christmas in the USA?
partie I


Fête annuelle de la surconsommation, mais ça lecteur je suis certaine que tu le savais déjà, Noël aux Etats-Unis est un concours de décorations kitsh et d'éclairages multicolores. Les jardins ne sont plus des jardins, ce sont des versions miniatures de Paris en période de fête, tout le monde est en état de transe suprême rien qu'à l'idée de penser à Noël et de passer un moment en famille.
Ici le père Noël que tout le monde appelle familièrement "Santa" se balade au sommet du camion de pompier du coin et fait le tour de tous les quartiers alors que les sapeurs-pompiers distribuent des sucres d'orge.



Aussi, je ne suis pas forcément d'accord pour dire que Thanksgiving est la fête où on s'empiffre le plus. Sur le long terme, Noël est de loin la pire période. Il y a toujours des cookies de toutes sortes qui traînent sur le comptoir, absolument tout le monde vous distribue des sucres d'orge et des chocolats : les profs, le chauffeur du bus scolaire, les pompiers, les voisins, les gens à l'école (même ceux à qui vous ne parlez jamais)...


C'est aussi la période des maisons en pain d'épice et des petits bonshommes de la même sorte, que l'on décore de glaçage et de bonbons... mais qu'on ne mange pas, ne me demandez pas pourquoi, apparemment ça ne se fait pas... Bon...


Mon bonhomme de pain d'épice à qui j'ai affectueusement donné le prénom de ma sœur d'accueil.

Aussi quand je dis que tout le monde prend ça très au sérieux je ne blague pas, l'autre jour une de mes profs a jugé bon de se déguiser en renne le dernier jour de cours...

Noël et le nouvel an n'étant pas encore passés, je vous en dirai plus dans un prochain article, affaire à suivre lecteur...

I moooove on 
et je parle d'autre chose.


J'aimerais maintenant aborder un sujet dont je ne parle pas souvent et qui fait quand même partie intégrante de ma vie quotidienne:

Comment ça fait de vivre sur une base militaire au quotidien?



Mon père d'accueil et moi
(non je ne sais pas ce que fout la fille derrière en arrière plan)

Si tu avais été un bon lecteur attentif, tu aurais remarqué que dans mon deuxième article, je parlais du fait que je vivais sur une base militaire et que mon père d'accueil était un Marine. 
Qu'est-ce que cela implique de vivre sur une des plus grandes bases militaires des Etats-Unis ?
Et bien pas mal de choses lecteur, comme avoir l'opportunité systématique d'être réveillée par le bruit des mitraillettes tous les matins même le week-end.
Tous les matins quand je traverse la base pour aller à l'école, j'assiste à l'entraînement des recrues, et oui c'est comme dans les films, ils sont ordonnés, musclés, ils répondent d'un chœur unanime à leur instructeur, bien rangés en lignes bien droites comme de bons petits soldats.
Instructeur qui d'ailleurs, comme dans les films sur l'armée, braille littéralement sur ses recrues, leur font faire des pompes dès qu'ils ne sont pas parfaits. D'ailleurs ces instructeurs vont bien dans des écoles spécialisées pour apprendre à hurler comme ils le font. C'est d'ailleurs assez drôle, quand je vais faire les courses au supermarché de la base et que je croise un des instructeurs aller chercher son déjeuner comme un citoyen civilisé, lorsque je les entends parler normalement, ils ont une voix tellement défoncée qu'ils communiquent par râles sourds. Ils auraient le cancer de la gorge que j'entendrais la même chose.
Bon, je finis de vanner les Drill Instructors et je continue. 
Les militaires et leur famille bénéficient de réductions un peu partout dès qu'ils présentent leur ID, ils sont respectés par leurs concitoyens car ils sont vus comme des "protecteurs de leur nation" .
Là où je vis, il y a en tout quatre bases militaires, Parris Island (pour les marines), la Navy base (pour la navy), la Air Force station (pour les forces aérienne) et Laurel Bay qui a une base de lotissements pour les familles militaires quand il n'y a plus de place sur les autres bases, c'est d'ailleurs là que ma sœur d'accueil va à l'école.
Toutes ces bases sont impossibles d'accès pour les non-militaires, ce qui pose quelques problèmes pour mes amis qui ont une voiture où pour recevoir des amis à la maison.

Pendant ce temps dans ma bibliothèque...


Bref, j'ai encore de quoi me documenter

Quoi d'autre ? Je continue le dessin, lecteur qui me connaît, tu sais que cela est ma passion depuis que je sais tenir un crayon. Le non-intérêt que je porte à l'école me permet de dessiner n'importe quand, et apparemment ça n'a pas l'air de déranger mes profs plus que ça.


Voilà, voilà... 
Détrompe-toi lecteur, je ne veux pas casser l'image idyllique que tu as ou pas des Etats-Unis ,mais disons qu'entre ce que je vois et ce que les autres cherchent à me faire croire, il y a un gouffre, et en ajoutant à cela les choses que je lis dans ces drôles de romans qui ne figurent pas dans la bibliothèque du lycée, ça me fait cogiter. Tout le monde me dit que les Etats-Unis ne sont pas pareils partout mais si ces gens parlent de NY ou LA, eh bien ces villes ne couvrent pas tout le territoire, donc je ne sais pas... Comment est-ce que les gens pensent dans l'Ohio ou en Alaska? Je sais que le Sud est une région particulièrement méprisée par le reste des Etats-Unis, mais est-ce que le reste des Etats-Unis n'a vraiment rien à se reprocher ?
Parce que le fait que les Américains n'aient pas accès à des infos internationales est vrai sur tout le continent. En tout et pour tout, ils ont accès aux news internationales à cinq heures du matin tous les jours pendant vingt minutes. Qui se lève pour s'informer sur le monde à cinq heures du matin ?


Et en conséquence, qui est au courant de ce qui se passe au delà des Etats-Unis ?



Enfin bref,
Voilà donc de quoi réfléchir lecteur, est-ce que le pays de l'oncle Sam est si libre et ouvert qu'il se plaît à croire ? Car le manque d'informations est une entrave à la liberté comme une autre non ? Et quand on pense qu'on est le seul pays au monde, forcément cela conduit, entre autres, au nombrilisme. 

Ainsi ce termine ce billet, amis, famille, je vous souhaite un merveilleux Noël, et même toi lecteur.
Vous me manquez tous,

A très vite.

PS: comme vous avez pu le constater j'ai complètement changer le design de ce blog, et j'ai également ajouté des options de partage sur les réseaux sociaux que vous trouverez juste en-dessous de ce message, donc si vous avez aimé, ça coûte juste un petit clic !



Rendez-vous sur Hellocoton !


This post first appeared on South Carolina Sunrise, please read the originial post: here

Share the post

Wintertime in Uncle Sam's land

×

Subscribe to South Carolina Sunrise

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×