Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Quand la vie te donne un citron (ou plutôt un bidon d'acide sulfurique) sache en faire de la limonade.

-Qu'est-ce que vous valorisez le plus?
Miss Davis balaya la classe du regard en pointant du doigt les mots sur le tableau numérique: famille, amis, argent, religion.
-Le but de ce cours est de comparer vos valeurs avec celles des Puritains du XVIème  siècle, qui bien sur accordaient une place prépondérante à la religion.
Elle interrogea la classe du regard.
-Est-ce que quelqu'un ici a une religion autre que chrétienne?
Silence dans la classe. Je tournai ma tête de gauche à droite, personne ne leva la main.
-Est-ce que quelqu'un ici n'a pas de religion? Questionna Miss Davis d'un air grave.
J'étais à deux doigts de me manifester quand le professeur reprit:
-Car je vous rappelle qu'il existe également des personnes qui ne croient pas en Dieu, qui sont athées.
-Ouais, braya un garçon au premier rang, on devrait toutes les brûler!
Sa remarque fut accueillie par les grognements approbateurs des autres élèves.
-Garde tes opinions pour toi, Tyler, dit Miss Davis.
Mais le sourire avenant qui étirait ses lèvres me garantit qu'elle n'en pensait pas moins.




If at some point you don’t ask yourself
"What have I gotten myself into?"
  then you’re not doing it right.


24/10/2014

J'ai essayé d'écrire, j'ai essayé de trouver une inspiration quelconque mais rien ne m'est sorti de la tête. J'ai attendu qu'un miracle se produise mais tout semble converger dans le mauvais sens. J'ai tenté bien que mal de faire bouger les choses mais tout est resté figé.
La violence au lycée ne s'estompe pas et la semaine dernière, le sang d'un élève repeignait le sol des couloirs et une bonne partie des escaliers. La raison? L'élève en question avait juste eu le malheur d'être homosexuel, c'est pour ça qu'il est à l’hôpital maintenant.
Jusque là, la seule chose qui me permettait de contenir toute ma colère, mon rejet de ce pays que j'idéalisais tant, tous les sentiments d'injustice que je peinais à réprimer, la seule chose qui m'aidait à ne pas péter littéralement les plombs était la course à pied. Ça agissait comme une endorphine et me faisait penser que ce qui m'arrivait n'était finalement pas si mal. C'est à ce moment là que je me suis dit que je devais être sacrément malchanceuse! Après avoir recouvert peu à peu mon tibia c'est ma hanche qui dis-fonctionne! En revenant du médecin je commençais sérieusement à me demander si j'étais maudite ou si j'avais un vrai problème quand au moment de passer l'entrée de la maison, la porte s'est refermée violemment derrière moi, me sectionnant au passage une partie du talon d’Achille.


J'ai donc fait irruption dans la cuisine à cloche pied, un mini geyser de sang s'échappant de mon tendon en demandant timidement:

"Euh? Vous n'auriez pas du désinfectant?"

...



Je trouvais que dans mon malheur la situation était tout de même comique. J'ai eu envie de rire rien qu'en regardant leur tête quand ils ont vu la mare de sang qui se créait autour de mon pied. Mes parents d'accueil m'ont demandé en hurlant comment je m'étais fait ça tout en tentant de me faire un garrot avec une demi tonne de sopalin enrubanné de scotch.
J'ai donc passé ma soirée à l’hôpital avec ma mère d'accueil et Priscilla qui devait bien me maudire intérieurement. Comme il était impossible de me faire des points de suture, le médecin à du me faire un bandage et m'a gentiment obligé à porter des béquilles et une chaussure spéciale bien sexy pour le reste de la semaine.




Devrais-je faire une liste des malheurs qui ont suivis ou devrais-je camoufler ma misère en suivant l'ordre chronologique de mes aventures et ajouter des trucs sympas? Bon, aller pour le cache-misère.

31/10/2014

J'ai donc célébrer la fête nationale number one de la surconsommation de cochonneries après Noël, j'ai nommé:



J'ai poliment décliner la proposition de mon père d'accueil voulait me déguiser en patiente atteinte d'Ebola et j'ai plutôt opté pour réaliser mes rêves de petite fille de six ans et de me déguiser en Reine de Coeur dans Alice au pays des Merveilles.



En admettant, que cette dite Reine de Cœur soit blonde, ait une couronne en plastique achetée deux dollars à Walmart, un appareil Canon et un maquillage légèrement foiré.

Après ça j'était contente et j'ai été quémander avec ma sœur d'accueil et ses amies  les friandises les plus américaines possibles telles que Reese's, Twizlers', Hershey's et j'en passe.


(oui c'est bien ce que j'avais dans mon seau après avoir sonné aux portes)

03/11/2014

Et ce n'est pas la seule et unique chose de bonne qui me soit arrivée ce mois-ci. Comme j'ai décider de donner un coup de boost à ma vie sociale, j'ai entrepris d'accompagner les cheerleaders de mon lycée à leur compétition pour les qualifications de l'Etat de Caroline du Sud. Ce qui impliquait trois heures de trajet aller et retour, c'est à dire six heures en tout dans une position inconfortable dans ce fameux gros bus jaune (que j'utilise entre autre tout les après-midi pour rentrer des cours).
Mais c'était tout de même super et méga impressionnant, ce tourbillon de pompons multicolores et ces uniformes pailletés représentant toutes les équipes de Caroline du Sud. C'était drôle de s'époumoner avec Pri, Kaysi et Shay pour encourager un sport qui  enfin ne nécessitait pas de ballon ovale.



Et en plus de ça c'est vraiment cool car leur équipe (et donc notre école) a été qualifiée pour la compétition d'état. C'était bien émouvant parce que au début, elles pleuraient toutes parce qu'elles pensaient qu'elles avaient tout foiré et au final, elles ont toutes pleurées parce qu'elles étaient qualifiées. Bref, ce fut un bon moment de camaraderie. Même si on est rentrés à deux heures du matin.

05/10/2014

Cependant, 
Entre temps j'ai été voir le médecin du sport, qui m'a diagnostiqué une élongation du psoas, ce qui va me valoir un mois de rééducation si je veux reprendre l'athlétisme pour la saison prochaine... 

10/11/2014


Mais bon, en attendant je suis partie en week-end en 




Oui, car la mère de ma mère d'accueil habite là bas, donc c'est pour ainsi dire un lieu de vacance fréquent dans la famille où je vis.
Cela a inclut une séance d'équitation dans un ranch au coucher du soleil, bon  je n'ai pas pu monter sur une selle western car, bien sûr, pour un américain c'est tellement plus classe de monter une selle British. 



Voilà, voilà, c'est à peu près tout. Trois mois que je suis là et toujours autour de trente degrés au thermomètre. J'espère que vous allez bien, parfois même le fait de bosser comme une dingue pour le bac me manque, l'éducation ici est loin d'être riche. Et croyez le où non, mes séances d'apprentissage de texte pour le bac de français me manque. Rien ne nécessite d'apprentissage ici, tout n'est que QCM et mot-croisés. C'en est presque risible.

Il est l'heure de nous quitter les petits, j'essaierais de poster des articles plus souvent, Thanksgiving est dans deux semaines, ça donnera sans doute lieu à un article spécial!

Bye, bye


Rendez-vous sur Hellocoton !


This post first appeared on South Carolina Sunrise, please read the originial post: here

Share the post

Quand la vie te donne un citron (ou plutôt un bidon d'acide sulfurique) sache en faire de la limonade.

×

Subscribe to South Carolina Sunrise

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×