Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

SALINA, LES TROIS EXILS

de Laurent Gaudé
Roman - 160 pages
Editions Actes Sud - octobre 2018

Le jour où Mamambala, la femme sage, recueille cette enfant qui crie, qui abreuve le sol de ses larmes, ce nourrisson abandonné qui vocifère pendant que les hommes du village attendent le silence, le jour où Elle s'en saisit pour l'allaiter, la réchauffer de ses bras, l'aimer, elle ne se doute pas du destin qui attend Salina, ce petit être, cette femme en devenir, cette future mère de souffrance. Salina va grandir au village, aimant plus que tout passer ses journées à jouer avec Kano, Kano Djimba. Mais les vieux vont en décider autrement, puisqu'elle devra épouser Saro, le frère aîné de Kano. Un mariage forcé, avec un homme brutal, le terreau de la vengeance…

Avec Salina, les trois exils, Laurent Gaudé a transformé une de ces pièces de théâtre (2001) en roman aux allures de tragédie antique. Autour d'un récit qui fait la part belle à l'oralité, à la transmission comme salut pour les Hommes, tous les ingrédients sont là pour des drames ultimes. Haine, honneur, vengeance centenaire, fratricide, matricide…
 
Extrait :
"Elle s’était juré de le faire lorsqu’il était encore un nouveau-né. Malgré sa peur et ses réticences de mère, elle s’était juré de l’arracher régulièrement à ses propres bras. C’est ce qu’elle a toujours appelé “le serment d’Alika”. Aujourd’hui, elle sent qu’il n’a plus besoin d’autres voyages. Il est prêt. Il sait ce qu’il doit savoir. Alors, lorsqu’il se tait, lorsque la nuit est tombée et que les chèvres se sont regroupées, serrées les unes contre les autres en prévision du froid qui va descendre des montagnes, elle le regarde et lui dit simplement : “Demain, nous partirons.” Elle le dit avec une voix qui ne laisse aucun doute. Il n’est pas besoin de préciser ni où ni pourquoi. Il comprend que ce qu’ils vont quitter demain, ce ne sont pas seulement ces terres de cailloux, cette vieille hutte où s’entassent des objets d’exil et les montagnes alentour, c’est leur vie même. "

Avec souvent des cycles de neuf jours (il y a 9 jours pour naître, 9 jours pour combattre, 9 jours pour bâtir un mausolée), l'accélération du temps du récit est illustré. En 160 pages, Laurent Gaudé dresse les destins tragiques, solennels, de Salina, de ses trois fils Mumuyé, Joura Koumba et Malaka, de Saro et Kano, d'Alika la mère réconciliatrice, d'un fil de haine et de mémoire sur trois générations. Un roman qui honore le féminisme, qui aborde aussi la filiation autrement que par les liens du sang car il est question de deux adoptions.
Comment faire d'un conte mythologique un roman à la fois ancestral, qui semble résonner du plus profond des âges, et à la fois terriblement moderne sur ce qu'il cherche à dire de notre humanité universelle, sur ce qui peut nous sauver de la barbarie obscure…

L'avis de Lire&Vous - Lire&Vous
L'avis de Virginie - Miscellanées


This post first appeared on Chez Lo, please read the originial post: here

Share the post

SALINA, LES TROIS EXILS

×

Subscribe to Chez Lo

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×