Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Gardes à vue de Bernard Squarcini et Christian Flaesch: Ce que l’on sait de l’enquête

Gardes à vue de Bernard Squarcini et Christian Flaesch: Ce que l'on sait de l'enquête20minutes.frRebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager

Voir les photos
Bernard Squarcini, le 17 janvier 2012, à Paris lors de la conférénce de presse pour la remise du rapport sur les chiffres de la criminalité pour l'année 2011., MARTIN BUREAU / AFP

Plus

POLICE – Les deux anciens super-flics étaient entendus par la police des polices lundi soir…

Sale temps pour la police. Deux anciens grands flics – Bernard Squarcini et

Christian Flaesch – ont été placés lundi en garde à vue. 20 Minutes fait le point sur une enquête aux contours très flous.

Qui sont les deux mis en cause ?

Bernard Squarcini, 60 ans, premier patron de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, devenue DGSI) lors de sa création en 2008 et proche de Nicolas Sarkozy, a été longtemps considéré comme un as du renseignement. Surnommé également « le Squale » ou « Squarc » dans la police, ce fils de policier, petit-fils de berger corse, avait auparavant été nommé patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST) en juin 2007, après avoir été numéro 2 des Renseignements généraux (RG). Aux RG, il était reconnu comme le spécialiste incontesté du

terrorisme, qu’il soit basque, islamiste ou corse. Mais en mai 2012, avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, il est écarté de ses fonctions à la DCRI, victime de ses amitiés sarkozystes. Deux ans plus tard, en avril 2014, il est condamné à 8.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris, qui le reconnaît

coupable d’avoir réquisitionné illégalement les factures téléphoniques détaillées (« fadettes ») d’un journaliste du Monde.

>> A lire aussi: Bernard Squarcini, «l'espion» de Nicolas Sarkozy

Christian Flaesch a été le patron du 36, quai des Orfèvres jusqu’à fin décembre 2013.Il a dû quitter ses fonctions après une mise en garde du parquet général de la cour d’appel de Paris à propos d’un appel qu’il avait passé à son ancien ministre de tutelle, Brice Hortefeux, au cours duquel il semblait lui indiquer comment préparer une audition dans un des dossiers judiciaires mettant en cause Nicolas Sarkozy. Christian Flaesch est

aujourd’hui directeur général sûreté-sécurité du groupe Accor.

Que leur est-il reproché ?

On ignore encore très largement les raisons de (…) Lire la suite sur 20minutes.fr
Cybersexisme: Les adolescents, cibles de choix
Attentat au musée du Bardo: Les victimes françaises «attendent du concret»
Les infos immanquables du jour: Contraception, génération selfie et le bébé Nirvana
L'ancien directeur central du renseignement intérieur, Bernard Squarcini, placé en garde à vue
Téléchargez gratuitement l'application Android 20 Minutes

RebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager



This post first appeared on Futura-Sciences | Le Savoir Directement Chez Vous, please read the originial post: here

Share the post

Gardes à vue de Bernard Squarcini et Christian Flaesch: Ce que l’on sait de l’enquête

×

Subscribe to Futura-sciences | Le Savoir Directement Chez Vous

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×