Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

La France ne sera pas un pays «de campements», réplique Hollande à la droite

La France ne sera pas un pays «de campements», réplique Hollande à la droite20minutes.frRebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager

Voir les photos
Le chef de l’État, François Hollande, visite un centres d'accueil et d'orientation (CAO), installé dans une résidence universitaire de Tours, le 24 septembre 2016., GUILLAUME SOUVANT / POOL / AFP

Plus

MIGRANTS – François Hollande était en visite dans un de ces centres, installé dans une résidence universitaire de Tours, à deux jours de son déplacement à Calais…

La France ne sera pas un pays « où on Trouvera Des Campements » de migrants, a assuré ce samedi François Hollande en réplique aux critiques de la droite sur les risques d’une multiplication de « mini Calais » après le démantèlement annoncé de la « Jungle » de Calais.

« Démanteler Calais entièrement »

« Notre volonté c’est de démanteler Calais entièrement et de pouvoir avoir des centres d’accueil et d’orientation (CAO) répartis sur l’ensemble du territoire », a affirmé le chef de l’Etat lors d’une visite dans un de ces centres, installé dans une résidence universitaire de Tours, à deux jours de son déplacement à Calais.

Au total, 140 CAO ont été créés pour l’heure dans 80 départements pour accueillir quelques 9.000 migrants en provenance de Calais près le démantèlement du camp de la Jungle. « Nous faisons en sorte d’accueillir humainement, dignement des personnes qui vont faire leur demande de droit d’asile. Celles et ceux qui pourront faire valoir ce droit seront dans donc dans une démarche d’intégration », et les autres « seront raccompagnées (à la frontière). C’est la règle et ils la connaissent parfaitement », a rappelé le chef de l’Etat sous le feu des critiques de la droite.

« Une solution de facilité »

« La France ce n’est pas une France où on trouvera des campements (…) Il ne peut pas y avoir en France de camps », a-t-il ajouté à l’adresse de ceux qui, comme le président par intérim des Républicains Laurent Wauquiez, brandissent la menace d’une multiplication de « mini Calais ». « Cela a été depuis trop longtemps une solution de facilité qui d’ailleurs a été engagée il y a bien des années », a affirmé François Hollande. S’en prenant sans le citer à Nicolas Sarkozy, il a mis en cause ceux qui ont signé des accords, comme ceux du Touquet de 2003 instituant la frontière britannique sur (…) Lire la suite sur 20minutes.fr
Anne Clain, soeur de Fabien Clain, déférée pour être présentée à la justice antiterroriste
Belfort ville «morte» ce samedi, pour la sauvegarde d'Alstom
Adieu le Famas, l'armée adopte le fusil d'assaut allemand HK 416
Attentat de Nice: Le pape reçoit familles en deuil et victimes de toutes confessions
Téléchargez gratuitement l'application Android 20 Minutes

RebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager



This post first appeared on Futura-Sciences | Le Savoir Directement Chez Vous, please read the originial post: here

Share the post

La France ne sera pas un pays «de campements», réplique Hollande à la droite

×

Subscribe to Futura-sciences | Le Savoir Directement Chez Vous

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×