Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

RDC: la juge condamne Moïse Katumbi après avoir subi des pressions

Moïse Katumbi |Crédit : Shaba

Moïse Katumbi |Crédit : Shaba

Le voile se lève sur la condamnation, le 22 juin 2016, de l’opposant Moïse Katumbi. La juge Chantal Ramazani Wazuri qui a prononcé le verdict de trois ans de prison contre l’opposant congolais, indique qu’elle avait subie des pressions.

Des « contraintes physiques et morales exercées sur ma personne ». Voilà comment la Juge Chantal Ramazani Wazuri a justifié la peine de trois ans de prison qu’elle a prononcée contre Moise Katumbi en juin dernier. La juge indique avoir subi des pressions  « avant l’audience et pendant le délibéré » pour que sa signature soit apposée sur le jugement de M. Katumbi.

Dans sa lettre, la juge précise que les pressions contre sa personne viennent du directeur général de l’Agence nationale de Renseignements (ANR), Kalev Mutond, de la présidence de la République, du premier président de la Cour d’appel et du procureur général près la cour d’appel de Lubumbashi. « J’ai été contrainte sous la menace d’arrestation immédiate », affirme la juge, ajoutant que la condamnation de Moise Katumbi avait pour « objectif d’obtenir son inéligibilité en cas de présentation de sa candidature à la présidence de la République ».

La Cour d’appel de Lubumbashi soupçonne une « manipulation après de nombreuses tentatives de corruption des magistrats ».

Début juillet, M. Katumbi et son frère, Raphaël Kabete Katoto, avaient à leur tour porté plainte contre M. Stoupis, l’un pour « dénonciation calomnieuse » et l’autre pour « faux et usage de faux » dans cette affaire de spoliation d’une maison à Lubumbashi. M. Katumbi se trouve pour des raisons médicales en Europe, a aussi été inculpé pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat » dans une affaire de recrutement des mercenaires étrangers. Il sera emprisonné s’il revient en RDC, a déclaré lundi le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba.

Ancien allié du président congolais Joseph Kabila, M. Katumbi est passé l’an dernier à l’opposition.

© OEIL D’AFRIQUE
Follow @oeildafrique1



This post first appeared on OEIL D'AFRIQUE | L'actualité Africaine Avec, please read the originial post: here

Share the post

RDC: la juge condamne Moïse Katumbi après avoir subi des pressions

×

Subscribe to Oeil D'afrique | L'actualité Africaine Avec

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×