Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

Attentats: Valls présente des mesures pour le tourisme

Attentats: Valls présente des mesures pour le tourismeAttentats: Valls présente des mesures pour le tourisme 5f97b640 1dd0 11e6 a7eb f95c65c1f6d7 d3ceb0a6203effef66f14a6822a44d47 23Anne-Sophie MORELRebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager

Attentats: Valls présente des mesures pour le tourisme b3fd905965da130aaafdd7df15de670a47e1ed8eAttentats: Valls présente des mesures pour le tourisme b3fd905965da130aaafdd7df15de670a47e1ed8eVoir les photos
Le Premier ministre Manuel Valls à la sortie de l'Elysée le 2 novembre 2016 à Paris

Plus

Paris (AFP) – La sécurité avant tout. Le gouvernement annonce lundi une batterie de mesures et une enveloppe de plusieurs dizaines de millions d'euros pour défendre le tourisme, un secteur plombé par les attentats et des braquages comme celui très médiatisé de la starlette Kim Kardashian.

Le Premier ministre Manuel Valls qui réunit en début de soirée à Matignon plusieurs ministres concernés dont Jean-Marc Ayrault (Affaires étrangères) et Bernard Cazeneuve (Intérieur), va présenter un plan doté d'une quarantaine de millions d'euros, selon des sources gouvernementales.

Le principal volet, qui devrait avoisiner 15 millions d'euros, concerne la sécurité des touristes, essentiellement en région parisienne, ont indiqué à l'AFP ces sources en amont du comité interministériel.

Concrètement, il est ainsi prévu d'équiper plusieurs zones touristiques en caméras de surveillance, notamment dans des secteurs entachés récemment par des braquages (tunnel du Landy, hôtels de la périphérie parisienne…).

Une trentaine de musées et de salles culturelles doivent également voir leurs moyens de sécurité renforcés. Des mesures doivent aussi favoriser le dépôt de plainte des touristes en séjour dans la capitale.

Alors que les aéroports parisiens sont parfois confrontés à de longues queues aux entrées internationales du fait du renforcement des contrôles, des dizaines de bornes Parafe (passage accéléré par passeport biométrique) supplémentaires doivent être installées à Roissy et Orly.

Contacté par l'AFP, Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme, estime que ces mesures sont "mieux que rien", mais l'enveloppe de 40 millions d'euros qui y est accordée "est dérisoire par rapport aux retombées économiques des touristes étrangers en France qui s'élèvent à 50 milliards d'euros".

Selon lui, la France "n'a pas les moyens de faire des campagnes promotionnelles à la hauteur de ce qu'elles devraient être, étant donné le préjudice subi après les attentats. Donc arrêtons de jeter le peu d'argent par les fenêtres et menons une véritable politique touristique, permettant aux entreprises de ce secteur de rétablir leurs marges et donc d'investir", demande-t-il.

– "Mener une véritable politique touristique" –

Pour Didier Chenet, président du GNI (groupement national des indépendants) "c'est une très bonne chose de rassurer les touristes sur le volet sécuritaire mais il n'y a pas que ça. Nous sommes dans une concurrence mondiale, il faut donc absolument supprimer le terme d'état d'urgence qui fait fuir les touristes", explique-t-il à l'AFP.

Le reste de l'enveloppe concerne des mesures techniques de soutien financier au secteur, notamment concernant le travail partiel, des campagnes de communication et l'augmentation des aides sociales aux vacances des retraités non imposables.

Pour les entreprises du secteur les plus touchées, "il est nécessaire que le gouvernement lance un plan de soutien, pour les hôtels, les restaurants notamment, avec un échelonnement de la dette sur trois ou quatre années", propose M. Chenet.

Avec pas loin de deux millions de touristes perdus en un an, la note est salée pour Paris et l'Ile-de-France où hôtels comme restaurants n'ont toujours pas retrouvé leurs clientèles étrangère et française après les attentats du 13 novembre 2015.

Pour l'ensemble de l'Hexagone, les arrivées internationales entre le 1er janvier et le 31 octobre ont chuté de 8,1%, selon les données du gouvernement. Ce sont les Japonais (-39%) qui ont le plus déserté la France, suivis des Chinois (-23%), des Allemands (-10,8%) et des Américains (-4%).

Début octobre, l'agression de la star de téléréalité Kim Kardashian, l'un des plus gros vols de bijoux des dernières années en France, a porté un nouveau coup dur à l'image de la capitale.

Cette agression survenue en plein Paris faisait suite à l'agression de touristes chinois l'été dernier, devant leur hôtel à Gonesse, celle de Coréens, dévalisés alors qu'ils s'étaient perdus à Saint-Denis ou encore cette attaque spectaculaire en août 2014 à l'entrée de l'autoroute A1 à Paris, d'une voiture du convoi d'un prince saoudien, fils du défunt roi Fahd, et ancien ministre déchu.

Le gouvernement avait déjà présenté un premier plan en mars, puis débloqué 10 millions d'euros en septembre pour promouvoir la destination France. Le manque à gagner de la baisse du nombre de visites dépassera le milliard d'euros cette année, selon les professionnels, dans un secteur qui pèse près de 7,5% du PIB de la France.

RebloguerPartagerTweeterÉpinglerPartager



This post first appeared on Futura-Sciences | Le Savoir Directement Chez Vous, please read the originial post: here

Share the post

Attentats: Valls présente des mesures pour le tourisme

×

Subscribe to Futura-sciences | Le Savoir Directement Chez Vous

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×