Get Even More Visitors To Your Blog, Upgrade To A Business Listing >>

RD Congo: la mort de Étienne Tshisekedi

A travers cet éditorial de Litsani Choukran, Directeur de la publication et fondateur de Politico.cd, toute la rédaction rend hommage à Étienne Tshisekedi, mais profite aussi de l’occasion pour rappeler son combat qui doit être continué.

Le baobab de Kananga s’est couché. Son légendaire « monière » s’est figé. Le Congo profond n’en croit pas ses oreilles, ya Tshisekedi s’en est allé. Chacun l’aime désormais. Même ceux qui, alors, s’opposaient à lui dans les éternelles et glissantes discussions directes de la CENCO.  Il est le héros absolu. On cite ses mots. On apprend ses pensées. On singe ses discours. Jamais peut-être, un homme n’a été aussi grand dans la mort. Car à la différence de ceux qu’on élève quand ils rendent l’âme, lui était déjà immense, de son vivant.

Dans ce monde où la sphère individuelle s’anémie au même titre que le virtuel s’insinue dans les moindres recoins de nos vies, le deuil planétaire entourant Etienne Tshisekedi interpelle en profondeur. Pour autant, lorsqu’elle m’a frappé, cette incrédule nouvelle, j’ai osé publié sur ma page facebook: « ENFIN « . C’est le premier mot qui a traversé mon esprit lorsque j’ai appris, hébété, cette triste et bouleversante nouvelle de la disparition de cet homme, si grand, en même temps si humain, et qui aura jusqu’au bout porter l’inéluctable charge du combat pour l’avènement de la démocratie dans notre pays.

Bien sûr, « ya Tshitshi » n’était pas parfait. Ni saint ni prophète, il n’était pas le Mandela congolais, ni Luther King ou le Gandhi de notre pays, encore moins un héros national à l’image de Lumumba ou Mzee LD Kabila.  A équidistance de l’attraction spirituelle de la non-violence et de la tentation terrestre de l’action violente, il était simplement Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Soit un homme politique comme il n’y en eut guère au 20e et 21 siècle. Son parcours, ses gestes, ses mots sont à la fois une leçon et un message de vie.

Au moment où s’apprête à pleuvoir une torrentielle pluie d’hommages à son endroit, dans un besoin de communier autour d’une figure rassembleuse suscitant l’acrimonie de certains qui, au nom de la tarte à la crème de «l’anti-politiquement correct», regrettent que les médias et les peuples fassent preuve d’un déficit de recul émotionnel, j’ai eu une réaction à la limite de choquer tout personne en droit de reconnaître à Étienne Tshisekedi le sacrifice suprême qu’il a consenti pour la cause du Congo.

Il existe en effet des hommes qui cristallisent à eux-seuls tous les espoirs d’un peuple. Ils portent ainsi ce fardeau si lourd, celui de la responsabilité de les sortir de la misère. Papa Étienne en fut un. Une trentaine d’années passé à s’opposer au confort matériel et à prêcher l’éveil patriotique pour l’avènement de la démocratie, gage du développement de notre pays.

Comme Moïse, l’Israélite, Étienne le Congolais a sonné la première trompette en direction du Canaan congolais. Et comme les israéliens, Nous nous sommes perdus dans un désert de luttes, parfois égoïstes ou pour la simple survie de chacun de nous. Oubliant ainsi l’idée tracée dans cette lettre défiant, en décembre 1980, le tout-puissant pharaon Maréchal Mobutu.

Plus de 36 ans après, notre « Moïse » tenait encore débout, ce 31 août là, sous le soleil accablant du boulevard Triomphal, nous haranguant de nouveau. Lui que la biologie avait pourtant bien pris soin de ronger. En dernier lieu, il aura lutté jusqu’au bout, mais, comme « Moïse », il ne verra pas Canaan . L’histoire a donc tenu à sa répétition.

Cependant, comme Moïse, Etienne nous aura mené jusqu’aux portes du paradis terrestre. Un éveil avant-gardiste pour la défense de la démocratie. De nos jours, jeunes ou vieux, savons que la DEMOCRATIE, en commençant par l’alternance à la tête du pays, est la voie royale pour le développement de notre nation.

Et donc, j’ai dit « enfin », lorsque j’ai appris la nouvelle. Parce que pour une fois, un héros tirait sa révérence après avoir tout donné. Sans être freiné ni fauché dans sa lutte comme les icônes Patrice Emery Lumumba, ou encore Laurent-Désiré Kabila, il a aussi intelligemment que courageusement su nous mené vers le mur du triomphe. Nous y voilà donc, à nous de jouer. Enfin, Papa Étienne peut se reposer en paix. Puissions-nous seulement être à la hauteur de cette sagesse de l’âme, cette force de l’esprit, souvent ignorée,

politico.cd

The post RD Congo: la mort de Étienne Tshisekedi appeared first on Kivumedia.



This post first appeared on KIVU MEDIA – La Voix De Kivusien, please read the originial post: here

Share the post

RD Congo: la mort de Étienne Tshisekedi

×

Subscribe to Kivu Media – La Voix De Kivusien

Get updates delivered right to your inbox!

Thank you for your subscription

×